SYLVIE TUBIANA

Née à Boulogne Billancourt en 1959

Etudes Ecole Nationale d’Art Décoratif de Nice – Villa Arson

Prix Kodak de la Critique Photographique 1993

Vit et travaille à La Rochelle 

 

Nombreuses expositions personnelles et

collectives en France et à l’étranger depuis 1984

                                                 

 Le travail de Sylvie Tubiana d’installations épousant au plus près les aspérités d’un lieu débute en 1994 avec la série « Juste du bleu », déclinée en trois phases : « plénitude », « désir », « élan ». Il se poursuit en 1996 avec « Néanmoins du rouge », en 1997 « Au-delà du mur », en 2000 « Pliages de lumière », en 2001 « Rien qu’une présence », en 2003 « Jusqu’à la transparence », et en 2004/05 « Mémoire secrète » et « Onsen » réalisées au Japon. La recherche porte sur des petites mise en scène mettant en relation le corps et son espace de vie : un corps photographié est projeté par diapositives sur des murs inclinés, dans des angles, sur des matières, jusqu’à parfaite déformation de l’image alors re-photographiée. Savoir habiter son corps et savoir habiter son espace de vie métamorphose un être.

 

La lumière et la perspective sont les données essentielles de ce travail. 

 

La perspective parce que le choix du point de vue détermine l’image finale : l’oeil du photographe tourne autour de cette image comme d’une sculpture, non seulement pour définir un cadrage, une distance, mais aussi pour choisir une déformation, une distorsion précise. De la fixation du mouvement, la photographie en vient à donner du mouvement au figé… 

 

La lumière parce qu’une quantité importante d’effets obtenus provient directement de l’utilisation du faisceau lumineux porteur de l’image – réflexion lumineuse d’un mur sur l’autre, révélation de la matière du mur par une lumière rasante, introduction d’une surface colorée bleue ou rouge sur laquelle l’image du corps s’inscrit malgré tout, apparition ponctuelle d’une légère rupture ou d’un trait d’ombre sur le corps. Ce sont tout à la fois le grain de la peau, le grain du mur et les grains de lumière que donnent à voir ces photographies. Sylvie Tubiana rappelle ainsi avec force que la lumière est l’essence même de la photographie.

A l’origine purement photographique, la création de Sylvie Tubiana s’approprie non seulement d'autres supports : papiers, pierres, tissu mais aussi  des médiums variés tels la vidéo, les installations in situ de projection d’images fixes ou mobiles, ainsi que des techniques liées au dessin, à la gravure, au découpage dans l’espace…essentiellement en relation avec la lumière.

 

Collections publiques

 

Bibliothèque Nationale, Paris

Musée de la Photographie, Charleroi

Musée Sainte-Croix, Poitiers

Hôtel Sully, Châtellerault

Musée Niepce, Chalon-sur-Saône

Ville de Vitry sur Seine

Caisse des Dépôts et Consignations, Poitiers

Fond National d’Art Contemporain, Paris

Artothèques : La Rochelle, Limoges,  Villeurbanne, Angoulême, La Roche sur Yon, Vitré

 

Bourses - Commandes

1986 Séismographe Service France, Sophia -Antipolis

1987 Maison de la Culture, La Rochelle

1991 Société Pierre Guérin, Niort

1991/1998/2003/2006 Bourse d’aide individuelle à la création, Fiacre, Ministère de la Culture

 

Bibliographie

 

1985  « Suite et-fractions », catalogue, Musée Réattu, Arles

1990  « Faire face », catalogue, Espace Ecureuil, Niort, texte de Françoise Leplus

1991  « Un texte une image », texte Pierre Veilletet, éd Asphodèle Atlantique, Bordeaux

1993  « Fragments 1987 -1991 Photographies », catalogue, Galerie Municipale, Vitry s/ Seine, textes de D. Garnier, D. Montebello, F. Leplus, P. Veilletet, M. Farina

1994   « Evénements d’espace », livre, co-édition Musée de Niort, ACAPA Angoulême, Cardinaux Châtellerault, texte de Jean-François Mathé « Vanités ou le passage du temps », livre, éd Maison du livre, de l’ Image et du Son, Villeurbanne, texte de Claude Chambard

1999 « Néanmoins du rouge » catalogue, Espace Vallès, texte de S. Germain; « Habiter l’espace » catalogue, éd C.A.P Royan, textes de P. Piguet et P. Veilletet

2003 « Rien qu’une présence » livre, texte de Bernard Ruhaud

2007 « Waga sugata » livre, texte de Daniel Keene et haïku de Masumi Midorikawa; « Jardin secret » boitier de DVD, texte de Sylvie Le Scouarnec, 8 traductions, 3 repros et CD;   « Regard(s) Intime(s) » livre, textes de S.Benson, P. Bouin, J. Bullot, A. Cabasson,   P. Le Querrec, R. Montserrat, C. Robin, B. Ruhaud, M-C. Tessier, préface de Gilbert Lascault, éd Musées de Cognac